BESOIN URGENT D'AIDE

J'ai une communication scientifique acceptée au colloque international COSMO17, qui se tiendra à Paris du 28 août au 1° septembre
(268 participants).

2-5 juillet 2017

 

              Budget :

                  - Droits d'inscription : 550 euros, que j'ai aussitôt acquités

                  - Aller retour Pertuis-Paris TGV : 220 euros

                 - Hôtel, six nuits : 600 euros

                  Total : 1370 euros

C'est la première bonne nouvelle après une année passée à essayer de contacter les scientifiques de la discipline et les responsables des séminaires, en ne récoltant que des non-réponses.

Je crois que si cette réponse avait été négative j'aurais laissé, à 80 ans passés laissé tomber ces recherches, après 40 années de lutte, pour faire carrément autre chose. Mais cette première opportunité me contraint à me battre. Puisque que les portes de tous les séminaires français me sont systématiquement fermées, la seule solution, pour acquérir un début de visibilité dans le monde scientifique est de me lancer dans une (fatigante) campagne de participation à des grands colloques scientigfique internationaux.

Fin 2016 une opportunité s'était déjà présentée. J'avais eu une communication acceoptée au colloque de cosmologie de l'APS, de l'American Physical Society, dont je suis membre. Le colloque se tenait à Washington en janvier. Mais je n'avais pas le premier sous pour y aller. Le budget minimal aurait été de 3000 euros.

American Physical Society

Si le colloque sur Paris représente 1370 euros, un colloque à l'étranger c'est de trois à quatre mille, selon le pays. Anticipant, j'ai déjà envoyé des abstracts à trois colloques qui se situent en Allemagne. Le plus intéressant est le "Colloque Schwarzschild" qui regroupera pas mal de théoriciens et de mathématiciens.

 

 

Le Colloque Schwarzschild : Budget : 2000 euros. Je n'en ai pas le premier centime.

 

5 juillet 2017 : Ma communication vient d'être accepté. Voilà le message :

Dear Dr. Petit,

we are very happy about your contribution to the KSM2017. We have had an overwhelming number of submitted abstracts this year. Despite an overly full schedule and a long wait list we have managed to reserve a poster slot specifically for you, so that you can present your research to all the participants at KSM2017. 

However, this offer is contingent on your registration for KSM2017. Please register and pay the conference fee of 400 EUR using this link:  https://indico.fias.uni-frankfurt.de/event/4/registration

By July 7, 2017, please register for KSM2017, pay the conference fee, and inform us, if you accept our invitation to present a poster. If we do not hear from you by then, we will assume you are not interested in contributing any longer, and hence we will move to the next person on our wait list.

Hoping to see your work during the poster session.

Best,
Matthias
(on behalf of all organizers)

Assistant Professor, University of Alabama. Department of Physics and Astronomy

Cher Docteur Petit,

Nous sommes très heureux de votre contribution au colloque Karl Schwarzschild de 2017.

Nous avons été submergés de propositions de contributions cette années. En dépit d’un programme bourré à craquer et d’une longue liste d’attente nous avons décidé de faire une exception et de vous inclure dans le programme des posters de manière à ce que vous puissiez présenter vos travaux aux participans.

Veuillez acquitter les 400 euros de frais d’inscription et nous dire quand vous viendrez.

J’espère voir votre travail pendant cette session de posters.
Sincère salutations

Matthias
(de la part de tous les organisateurs)
Assistant professor à l’Université d’Alabama, Dept. de Physique Astronomie

J'ai déjà payé les 400 euros d'inscription et je vais y aller. Si les internautes m'aident je vais enchaîner les colloques internationaux (budget 10.000 euros/an).

L'argent est le nerf de la guerre, y compris en science. OK, je vais me battre. Vous serez tenus au courant.

Il y a aussi le Colloque Fermi, en octobre :

Si je décide de participer à trois ou quatre rencontres de ce genre par an, cela représentera un budget annuel de 10.000 euros (...).

Comment faire pour m'aider matériellement ?

J'ai réactivé un vieux compte d'association GESTO.

Donc chêques libellés au nom de cette association GESTO et adressés au nom de

Jean-Pierre Petit BP 55 84122 Pertuis

ou par :    PAYPAL  

 

Il y a urgence parce qu'il y a

                                          - Le colloque de Paris

                                          - Le colloque Schwarzschild 2017, le plus intéressant, démarant le 24 juillet !

Un octogénère complètement isolé dans sa cambrousse part dans une action qui ressemble de très près à cette d'un Don Quichotte s'apprêtant à combattre les Moulins à Vent. Dans mon cas il n'y a même pas de moulins !

A

Une chose est totalement évidente. Si Internet n'existait pas l'affaire serait totalement réglée. Mais il reste cette inconnue, et ce moyen de diffusion représenté opar les vidéos Youtube. Comme écrivant un internaute

                                                                         - Jean-Pierre Petit, le plus vieux youtubeur du net !

Aucune aide à attendre des organes des journalistes scientifiques qui servent la soupe au "mainstream".

C'est d'ailleurs assez remarquable que le public puisse se trouver ainsi enfumé (c'est le pendant, en science, de ce qui se passe en politique). J'ai passé une journée à télécharger, puis à remettre sur le net une vidéo d'un certain Aurélien Barrau, membre du comité du Cnrs qui a la haute main sur les recrutements et la définition des orientations. La voilà. Je me suis simplement contenté de reproduire sur l'écran ses propres mots. Il semble que cela ait immédiatement suscité des réactions chez les internautes, auxquelles vous pourrez avoir accès. Mais j'ai appris par la suite que ces réactions existaient déjà depuis longtemps, en particulier émanant d'universitaires, d'enseignants en mécanique quantique et de chercheurs, agacés par le volume de conneries que ce type peut aligner à la minute. Simplement, Barrau supprime les commentaires qui lui déplaisent du lot. Il en a la possibilité puisque c'est lui même qui gère ce compte Youtube qui compte 30 vidéos ! (qui représentent ses interventions). Ce type est un moulin à paroles. Mais si ces vidéos sont téléchargées et simplement remises en ligne à partir d'un autre compte, il ne pourra plus supprimer les commentaires. Ce qu'il craint le plus ce sont des critiques émanant d'universitaires, de scientrifique. Ce type a vraiment installé sur le net tout le nécessaire pour ... s'auto-discréditer.

Téléchargez par exemple la vidéo de la conférence qu'il a donné au Centre de Physique Théorique du CEA, puis reproduisez ses propres mots sous forme de texte, sur l'écran, et remettez le tout sur Youtube en attendant les commentaires des internautes, qui ne pourront alors olus être effacées, sinon par vous-même.. Aurélien Barrau est simplement un exemple de ce vide scientifique qui s'étale sur le net. Pour résumer sa "pensée": La "Théorie des Multivers" répose entièrement sur deux éléments : l'inflation et la théorie des cordes. L'inflation reopose sur l'hypothèse d'un champ inconnu, lié à une particule : .... l'inflaton. Quant à la théorie des cordes, elle commence à avoir sacrément du plomb dans l'aile.

 

Autrement dit cette théorie d'univers multiples ne repose sur absolument rien. C'est ... de la science fiction, rien d'autre. C'est égal, Barrau, qui n'a rien d'autre à vendre, enfume son public avec des phrases tarabiscotées, en citant force philosophes, et en présentant ainsi l'unique bilan de ses activités de chercheur, bien maigre en vérité. Une véritable caricature de discours scientifique.. Mais ça plait aux journalistes. Cela ne vous étonnera pas d'apprendre qu'il y a un an Barrau s'est immédiatement défilé pour toute proposition de séminaire dans son laboratoire ou même toute rencontre informelle.

Mais il n'est pas le seul. Luminet s'interroge gravement sur le devenir de l'univers dans dix puissance dix puissance 67 ans. Et personne ne réagit. Jean-Philippe Uzan et Patrick Peter sont les deux auteurs d'un ouvrage de 800 pages "Cosmologie Primordiale", publié par les éditions Belin. Mais Peter s'accroche à cette idée de "Cordes Cosmiques", tandis que les idées et travaux d'Uzan se résument (en collaboration avec Alain Riazuelo) à mettre en avant la quintessence, composant hypothétique de ll'énergie noire. Un Riazuelo qui ne laissera, lui aussi, aucune trace dans l'histoires des sciences. Il n'y a aucun "théorème Riazuelo" ou "théorie de Riazuelo". Il se contente de reprendre à son compte ce qui avait construit la notoriété de Jean-Pierre Luminet : la production d'images de trous noirs. Mais ce que le public ignore c'est que les images produites se fondent sur une solution de l'équation d'Einstein à symétrie sphérique, la solution de Schwarzschild. Donc les trous noirs de Riazuelo ne tournent pas. Mais qui s'apercevrait de cette mystification ? Le public avale ces contes de fées comme du pain béni.

 

Des trous noirs ..... qui ne tournent pas

Alors que les étoiles à neutrons sont des vraies toupies

 

Du côté de l'Académie des Science c'est pas mal non plus. Celle-ci, au début des années quatre-ving dix a supprimé ce qui constituait sa raison d'être : la publication des Notes Aux Comptes Rendus, créées par Arago. Alors que fait-on aujourd'jui à l'Académie ? On s'entre-félicite et on distribue des prix. Quatre vingt par an. Plus d'un par semaine. Aucun académicien ne m'a répondu, depuis une année.

          - Pierre Fayet pour la pohysique des particules. A contribué à la descrption de particules hypothétiques, comme le phototino.

          - Thibaud Damour pour la cosmologie, cerbère du séminaire de l'Institut des Hautes Etudes de Bures sur Yvette, le célèbre IHES

          - Françoise Combes (se dit l'auteur de "plus de mille publications"). Lesquelles ? Porteuses de quelle fantastique découverte ?

Celle-ci invite Aurélien Barrau qui donne des cours au ... Collège de France. Qui se ressemblent s'assemblent. .

Sachez que Françoise Combes ne jure que par le bricolage de le loi de Newton, en reprenant les idées de l'Isréalien Mordechaï Milgrom, en qui elle voit le nouveau Newton. Celui-ci pense qu'au delà d'une certaine distance la force de gravité, qui selon la loi de Newton varie selon l'inverse du carré de la distance, se mue en une loi en 1/r. Et Françoise Combes d'ajouter "on trouvera la justification plus tard". Mais elle oublie d'ajouter que cette nouvelle loi universelle sur la gravitation, cette "theorie MOND" (Modified Newton Theory), qui ne repose strictement sur rien (encore ! ...) n'est pas la même, s'agissant de galaxies ou d'amas de galaxies. Mais on trouvera plus tard pourquoi ....

C'est face à ce silence généralisé que je réagis, depuis des mois. On m'accusera alors de "régler des comptes personnels"; Mais je vous dis : "que faudra-t-il faire pour que vous preniez conscience qu'on se fout carrément de votre gueule ?

Dans ce domaine, comme dans bien d'autres.

Mais pourquoi iriez-vous imaginer que les choses se passeraient différemment dans le monde scientifique ? .

A part ça je continue la série des vidéos "Janus" et je continuerai en créant une version en anglais.

 

Tout cela, seul, mais je commence à avoir l'habitude

 

.

.

 

.